Actualités
Exposition "La Femme dans la Préhistoire"
Du 8 Mars au 30 Novembre 2017

< Retour à la page d'accueil
< Aux alentours
Monuments Historiques

Autour du Grand-Pressigny Indre-et-Loire

  • Le Grand-Pressigny, Château d'Étableau La Guerche, Château de la Guerche Paulmy, Château du Châtelier

Dans les environs immédiats du Grand-Pressigny, trois monuments privés construits entre les 12e et 17e siècles méritent un détour. Les châteaux d'Étableau et de Paulmy s'apprécient de l'extérieur. Leurs impressionnantes architectures sont l'occasion d'une agréable promenade. Les ruines du château d'Etableau se dévoilent au bord d'un sentier. Vu de l'extérieur, le Châtelier de Paulmy frappe par sa position perchée sur une plate-forme rocheuse entourée d'eau. La cour intérieure offre un aperçu des constructions qui se sont succédé depuis le 12e siècle. À proximité, le dolmen de La Pierre Chaude est un exemple typique des dolmens tourangeaux. Le château de La Guerche, majestueusement dressé au dessus de la Creuse, est un remarquable exemple de l'architecture du 15e siècle. Il fut restauré en 1830 avec l'aménagement de salons et d'un parc à l'anglaise. La visite vous entraîne à travers la prison, les greniers et casemates et les salons meublés.

Chinon, Forteresse royale Indre-et-Loire

Joyau de l'architecture médiévale, la forteresse de Chinon est liée à l'histoire de la Guerre de Cent ans. Elle fut tour à tour anglaise, sous Henri II Plantagenêt et Aliénor d'Aquitaine au 12e siècle, puis française sous Philippe Auguste au 13e siècle. L'épisode le plus célèbre de cette lutte entre Anglais et Français est la rencontre en 1429 de Jeanne d'Arc et du futur Charles VII qui aboutira à la libération d'Orléans. De cette grande époque datent le donjon, une partie du logis, la tour de l'horloge et les remparts qui constituent un témoignage de la splendeur de l'architecture militaire médiévale. La forteresse a rouvert ses portes en juillet 2010 après d’importants travaux de restauration.

Cravant-les-Coteaux, Sanctuaire Saint-Léger Indre-et-Loire

L’Île Bouchard, Prieuré Saint-Léonard Indre-et-Loire

Tavant, Église Saint-Nicolas Indre-et-Loire

La visite des églises de Tavant, Cravant-les-Côteaux et L'Île-Bouchard (10e–15e siècles), à proximité les unes des autres et au cœur de la route des vins, s'impose aux amateurs d'architectures religieuses. L’église Saint-Nicolas de Tavant recèle des peintures du 12e siècle mondialement connues, caractérisées par un style tendu, fruit d’une grande rapidité d’exécution. Leur interprétation reste mystérieuse : office des morts, lutte du Bien et du Mal ou combat du Christ rédempteur ? Le sanctuaire de Cravant est un rare exemple de l'architecture carolingienne du 10e siècle. Il abrite un musée lapidaire présentant notamment un exceptionnel pilier mérovingien. L'abside et la chapelle du 15e siècle conservent quelques fresques. Le prieuré Saint-Léonard à L'Île-Bouchard, partiellement conservé, offre une image majestueuse de l'architecture romane du 12e siècle. Les chapiteaux richement sculptés relatent les épisodes de la vie du Christ.

Loches, Cité Royale et Chancellerie Indre-et-Loire

Nouans-Les-Fontaines, Église Saint-Martin Indre-et-Loire

Ville d'art et d'histoire, Loches surprend par la richesse de son patrimoine : donjon et fortifications, logis royal, ruelles médiévales. Le donjon, haut de 36 mètres, fut construit au 11e siècle. Il figure parmi les plus imposants et les mieux conservés d'Europe. Transformé en prison par Louis XI, son plus célèbre détenu fut Ludovic Sforza. A proximité, le logis royal, joyau de la Renaissance française, a été l'une des résidences de prédilection des Valois et accueillit en particulier Agnès Sorel. A côté de ces deux monuments du Conseil général d'Indre-et-Loire, la Ville expose deux peintures attribuées au Caravage (1571-1610) depuis 2006. À 25 kilomètres, l’église de Nouans-les-Fontaines recèle un autre chef-d'œuvre pictural : l’extraordinaire Piéta de Jean Fouquet peinte vers 1450. C'est l'une des très rares peintures religieuses de Jean Fouquet conservées. La maison du peintre, récemment inaugurée, complète la visite.

Azay-le-Ferron, Château                                                                                                                   Indre

 

Oiron, Château Deux-Sèvres

Édifié aux 16e et 17e siècles par la famille seigneuriale des Gouffier, le château d’Oiron permet une évocation des splendeurs probables du château du Grand-Pressigny. Les galeries basses, ouvertes sur la cour, appartiennent au même courant italianisant. L’éblouissante galerie haute, avec son sol aux carreaux de terre cuite vernissée, son plafond à caissons décorés et ses peintures murales retraçant la Guerre de Troie, est un témoignage remarquable de la somptuosité des décors de ces galeries promenoirs auxquelles se rattachait la galerie haute du château du Grand-Pressigny. Le château abrite une collection d’art contemporain depuis 1993. Cette exposition dialogue avec l’architecture de la Renaissance et répond à l’idée du cabinet de curiosités auquel se rattachait la fabuleuse collection d’art de Claude Gouffier. Ce grand écuyer du roi Henri II fut, dit-on, le modèle du Marquis de Carabas dans l'histoire du Chat Botté de Charles Perrault.

Saint-Savin-sur-Gartempe, Abbaye Saint-Savin Vienne

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en 1983, l'abbaye de Saint-Savin-sur-Gartempe est renommée pour ses fresques romanes. Elle a été fondée à l'époque carolingienne, mais c'est sous le règne de Louis Le Pieux (814-843), l'héritier de Charlemagne (768-814) que la règle bénédictine lui fut appliquée. L'abbaye acquiert alors un prestige tel que les moines sont envoyés dans d'autres régions pour réformer ou fonder monastères et abbayes. L'église possède une longue nef qui s’impose par ses volumes. L’abondant décor peint qui orne les murs et les voûtes sur près de 460 m2 fut réalisé au 12e siècle et a valu à l’église abbatiale l’appellation de « Sixtine romane ». Ce grand livre d'images, récemment restauré, nous raconte les divers épisodes de l'Ancien et du Nouveau Testament.

 

 

Haut de la page

Touraine Loire Valley Conseil Général Ligeris Tourisme handicap
Tél. 02 47 94 90 20 - Fax 02 47 94 99 60
Le Grand-Pressigny : musée de la Préhistoire - 37350 Le Grand-Pressigny
www.prehistoiregrandpressigny.fr